. . . s o l i t u d e ,   r é c i f ,   é t o i l e . . .


        for piano and ensemble (2002) | 12 minutes

        (3.2.3.2, 1 sax. solo, 2.1.1.0, 3 perc.)


        Permiere 7 March 2003, CNSMDP

        Orchestre du Conservatoire | Dominique My, direction | Géraud Etrillard, saxophone

        Jean-Frédéric Neuburger, piano

Le vers de Mallarmé pose une trajectoire, presqu'un programme : l'errance,

l'accident, la finalité.

L'idée directrice de la pièce dessine une ligne descendante à travers toute l'oeuvre. Autour du piano miroitant évolue l'ombre de l'ensemble instrumental. Uniquement constitué de bois, de cuivres et de percussions, celui-ci figure un grand résonateur – une pédale du piano étendue – d'où émerge une ligne ultime au saxophone.


La pièce est née de ma rencontre avec le pianiste Jean-Frédéric Neuburger, lors de nos études au Conservatoire.